Lycée des métiers du Génie Civil - Enseignement Général, Technologique et Professionnel - Campus des Métiers et des Qualifications du Limousin

A la découverte de l'art contemporain...

Le Jeudi 4 octobre 2012, nous sommes allés visiter le Centre d’Art contemporain de la ville de Meymac. Nous avons pu observer les œuvres de M Christian Jaccard. C’est un plasticien de nationalité suisse et française né le 2 avril 1939 à Fontenay-sous-Bois. Artiste du processus de combustion,  il est l’auteur du « concept supranodal ».

Nous avons tout d’abord vu des œuvres sur drap ainsi que ses outils, fabriqués par lui-même. Avec ces outils, il confectionne ses toiles. Ces objets sont des objets naturels, du papier, du ruban, puis à partir de 1971 des cordes, de la ficelle, des nœuds. Ces outils remplacent le pinceau pour produire des traces sur les toiles. Le rez de chaussée est consacré aux « postures et empreintes ».

Nous sommes ensuite allés dans l’escalier qui mène aux étages supérieurs. Les murs de la cage d’escaliers ont servi de support pour une œuvre éphémère. Cette œuvre est faite à partir de gel inflammable auquel il a mis le feu pour laisser une trace allongée.

Au premier étage, on a observé des toiles académiques où il a collé des mèches et leur a mis le feu. Il a aussi travaillé sur des peaux d’animaux. Dans toutes ses œuvres, il y a une part de réalisme.

Au deuxième étage, nous avons trouvé ses tableaux « pics de combustion », il s’est inspiré des pics boursiers faire peindre ces œuvres.

Au troisième étage, nous avons pu observer une sculpture de couleur rouge faite avec des nœuds ressemblant à des tuyaux d’arrosage, des toiles carrées, écrues où étaient représentés des arcs de cercle fermés là encore avec du gel inflammable. Il y avait aussi des tableaux représentant des « Nanas » et des cerveaux faits à l’aide de stylo correcteur blanc.

 

Cette visite nous a été présentée par Jean  Philippe Rispal qui travaille au sein du Centre d’Art Contemporain. Les œuvres de cet artiste sont très particulières et étranges. Celles que nous avons le plus apprécié sont les tableaux « pics de combustion ».

 

Compte-rendu :  Louise et Laure