Lycée des métiers du Génie Civil - Enseignement Général, Technologique et Professionnel - Campus des Métiers et des Qualifications du Limousin

Bilqiss, Saphia Azzeddine,2015

 

C’est vrai qu’il ne s’agit plus ici de « rentrée littéraire »…  ce roman a déjà une année de parution mais reste pourtant d’actualité, son sujet peut toucher.

Les élèves de seconde 3 auront à le lire cette année. Il est au CDI. Il s’inscrit parfaitement bien dans la problématique annuelle du cours de lettres qui s’interroge sur le statut des femmes mais il s’ancre bien aussi dans la problématique universelle du statut des femmes dans la société et dans le monde en règle générale.

Il ne s’agit pas d’une œuvre littéraire majeure mais d’une histoire qui nous plombe.

Bilqiss est une Femme.

Une femme qui ose, une femme qui parle, une femme qui agit, une femme qui lit, qui pense et qui assume non pas sa féminité, mais son intelligence supérieure à celle des hommes. Des hommes qui font et défont les lois pour mieux opprimer et humilier.

Bilqiss n’a pas envie d’être soumise.

Alors, on assiste au récit de son procès, vu par elle-même et vu par son juge-bourreau. Et puis on assiste à sa lapidation, vue par elle-même et par le même juge-bourreau qui aimera son indocilité et son regard brillant mais ne pourra jamais l’avouer.

Bilqis est une femme libre.