Lycée des métiers du Génie Civil - Enseignement Général, Technologique et Professionnel - Campus des Métiers et des Qualifications du Limousin

Les TS EEC à l'écoute des besoins des entreprises

Rencontre de Monsieur Benoit CHARRE

EXPERT auprès des assurances
avec les sections de BTS Etudes et Economie de la Construction

 

 

Ancien élève du lycée P. CARAMINOT, Monsieur Benoit CHARRE  est aujourd’hui expert dans la société ELEX. Cette société, reconnue par tous les assureurs du marché français, intervient à la suite de sinistres dommages et responsabilité civile dans de nombreux secteurs d’activité.

 

Après un bref rappel de son parcours personnel, Monsieur CHARRE a présenté sa profession et différentes affaires sur lesquelles il travaille aujourd’hui. Les étudiants de 1ère et 2ème année en BTS Etude et Economie de la Construction ont ainsi pu découvrir un métier méconnu, parfois décriée, mais qui réserve à celui qui s’y intéresse des aspects très attrayants et gratifiants.

Il faut rappeler que le rôle de l’expert consiste à déterminer les causes d’un sinistre, vérifier les circonstances, estimer le montant des dommages ou du préjudice subi et le coût de la réfection à l'identique en conformité avec le contrat souscrit par l’assuré.

S'appuyant sur de nombreux exemples, Monsieur CHARRE a rappelé les nombreuses règlementations qui régissent les actes et procédures qui peuvent être menés lors de l’expertise de certains sinistres. Il a également rappelé la nécessité pour nos étudiants de bien connaître la technologie du bâtiment, les règles mécaniques et structurelles, ainsi que celle de bien maîtriser les coûts de la construction, tous ces enseignements dispensés dans notre BTS et indispensables pour pouvoir exercer ce type de métier.

 

De nombreuses questions ont jalonné cette rencontre, ce qui aura peut-être fait émerger dans l’esprit de certains étudiants une finalité professionnelle à laquelle ils n’avaient jusqu’à présent pas pensé.

 

Aujourd’hui, on estime le déficit d’experts dans notre pays à 25 %, de quoi motiver les étudiants dans un contexte économique pour le moins morose.

 

Paru dans la Montagne du 17 décembre 2013