Lycée des métiers du Génie Civil - Enseignement Général, Technologique et Professionnel - Campus des Métiers et des Qualifications du Limousin

Les secondes TP savent recevoir!

La venue d'un enchanteur

Rencontre entre d'Arthur Ténor et les 2ndes Travaux Publics !

 

Le jeudi 5 avril de 10h à 12h, le lycée Pierre Caraminot a reçu l'un des auteurs pour la jeunesse les plus célèbres, Arthur Ténor.

 

Il a choisi le métier d'écrivain l'année où il était en seconde, à l'âge de 18 ans alors qu'il avait des difficultés dans ses études. En effet, Arthur a écrit une histoire pendant 8 jours, sans sortir avec ses amis. A la fin, il avait rédigé 50 pages ! Sa vocation était née...

 

Il les a envoyées à différentes maisons d'édition, mais sans succès. Il a alors connu le chômage puis il a formé les employés de Disney pendant 17 ans. Enfin, il a été publié par une maison d'édition religieuse. Mais ça a été un échec puisqu'il a vendu peu de livres. Malgré cela, il a persévéré en continuant à imaginer et créer des histoires, tout en cherchant un éditeur qui accepte de réaliser son « rêve ».

 

Grâce à sa volonté, à sa rigueur et à son travail acharné, il a connu la gloire et le succès.

Cet écrivain, de son vrai nom, Christian Escarffe, a choisi comme nom de plume celui de son premier héros. Depuis, il voyage beaucoup pour présenter ses romans lors de salons ou de foires du livre ou encore pour rencontrer des élèves.

 

Le choc des Titans :

Les auteurs jeunesse sont beaucoup moins payés que les auteurs adultes. Leur rémunération est faible, elle représente 5 % du prix des ventes de leurs livres. 95 % sont partagés entre

-l'éditeur

-le libraire

-l'imprimeur et le transport

 

Durant sa visite, Arthur Ténor a énoncé plusieurs mots clés  qui lui ont permis d'exercer son métier d'écrivain et qui ont permis aux élèves de réfléchir.

 

La lucidité : La vision des choses de chacun de nous fait notre lucidité

 

Volonté : Volonté de fer pour ce que l'on a envie de faire.

 

Talent : Pour Arthur Ténor, le talent est important car c'est grâce à cela qu'il a pu devenir écrivain, comme lui même le dit, il est peut-être nul en mécanique mais il est talentueux pour l'écriture.

 

Rigueur : Pour devenir écrivain, il faut une certaine rigueur comme ranger son bureau et ne pas regarder la télé le soir. Et dans les autres métiers, on se rend compte que cette rigueur est aussi nécessaire...

 

Envie : Il faut avoir de l'envie pour réussir dans la vie.

 

Travail : Le travail est toujours récompensé. #Arthur Tenor