Lycée des métiers du Génie Civil - Enseignement Général, Technologique et Professionnel - Campus des Métiers et des Qualifications du Limousin

Tracts aux Allemands

Tract aux Allemands: 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

 

 

FORCES FRANCAISES DE L’INTERIEUR appelées MAQUIS

Cliquez sur les passages surlignés

 

SOLDAT ALLEMAND MON CAMARADE

 

 

 

Nous sommes informés que, si les Forces Françaises attaquaient EGLETONS, les Officiers allemands veulent tuer les femmes et les enfants français.

Nous vous communiquons :

I) Nous ne faisons pas la guerre contre le peuple allemand, qui souffre pour sa patrie et pour ses fils.

Chaque soldat allemand qui se rend sera considéré comme un prisonnier de guerre, jusqu’à la fin de la guerre.

2) Nous avons juré que : à tout acte de représailles de votre part, répondrait  un acte analogue de notre côté.

Nous savons d’où viennent les formations allemandes se trouvant en Corrèze.

La Guerre n’est plus qu’une question de semaines et nous jurons de rendre la pareille aux familles de ces soldats.

Nous serons sans pitié si vous continuez à vous conduire en barbares, au lieu de vous conduire en soldats honnêtes.

Nous avons 103 prisonniers allemands, si vous ne vous conduisez pas en soldats notre vengeance sera terrible.

Les Russes sont en Prusse-Orientale, les Américains à BREST, NANTES, LE MANS et 100 km de PARIS.

Les Nazis vous mentent.

L’Allemagne est battue ; mais le peuple allemand doit rester le peuple allemand. Allemand, mon cher camarade, écoute le peuple français, votre situation est désespérée, rendez-vous.

 

 

Travail réalisé par Madame PETIT, professeure de Philosophie.